Le sel avant 1 an : ton bébé consomme-t-il trop de sel ?

Le sel avant 1 an : ton bébé consomme-t-il trop de sel ?


Les bébés ne doivent pas consommer trop de sel, tout le monde le sait. Mais sais-tu combien de sel cela représente pour ton bébé ? Voici des conseils pour ne pas donner trop de sel à ton bébé de moins d’un an.

Qu’est ce que le sodium?

Chlorure de sodium est le nom du composé chimique du sel de table, souvent appelé simplement sodium. Le sodium est indispensable à la survie. Le sel se trouve dans les cellules et le sang et évite la déshydratation. Les ions sodium participent à la transmission des influx nerveux.

La consommation de sel est trop élevée presque partout dans le monde. Les conséquences sont néfastes pour la santé : augmentation de l’hypertension et des maladies cardio-vasculaires. Cette étude montre que l’apport chez les enfants de plus de 5 ans était 10 fois plus élevés que nécessaires. L’excès de sel est dangereux, pour les adultes et les enfants mais encore plus pour les bébés.

Si ton bébé consomme trop de sel, celui-ci sera filtré par les reins et éliminé dans les urines. Mais les reins des bébés sont immatures et ne peuvent supporter une trop grande quantité de sel.

Sur les étiquettes, les mots sel ou sodium peuvent être utilisés. Il est important de bien lire les étiquettes des produits industriels. Un produit peu salé contient moins de 0,3 g de sel pour 100 g (ou 0,12 g de sodium)

Les besoins en sel de 0 à 1 an

Les bébés ont besoin de très peu de sel.

Les besoins maximums recommandés sont :

  • 0 à 6 mois :  300 mg de sel par jour ( =120 mg de sodium ),
  • 6 à 12 mois : 1000 mg = 1 g de sel par jour (= 0,4 g de sodium),
  • 1 à 3 ans : 2000 mg = 2 g de sel par jour (= 1,2 g de sodium).


Jusqu’à 6 mois, les besoins en sel de bébé sont couverts par le lait. Le lait maternel est le lait idéal pour bébé et fournit la juste dose de sel. Si tu n’allaites pas, veille à choisir un lait infantile pauvre en sodium et une eau faiblement minéralisée, adaptée aux nourrissons. Le lait de vache est à éviter car il contient plus de sel que les préparations destinées aux bébés.


Après 6 mois, bébé est diversifié et boit moins de lait. L’alimentation solide comble ses besoins accrus en sel. Mais c’est à ce moment là qu’il risque d’être exposé à trop d’aliments salés. 

Comment limiter les apports en sel pour ton bébé?

Pas de secret : évite les aliments trop salés et privilégie ceux peu salés !

Les aliments (beaucoup) trop salés à éviter

Ces aliments sont à proscrire du régime alimentaire quotidien. La diversification alimentaire étant une phase de découverte, bébé peut en goûter très occasionnellement.

  • la charcuterie, sauf le jambon blanc (à choisir sans nitrites),
  • les saucisses et le bacon,
  • les chips et autres biscuits apéritifs,
  • les plats industriels cuisinés pour adultes,
  • les pizzas,
  • les pâtes farcies type raviolis,
  • le poisson pané et les nuggets de poulet du commerce,
  • les sauces du commerce : ketchup, moutarde, soja,
  • les poissons et viandes en conserve,
  • les aliments marinés : olives, cornichons, choucroute,
  • les bouillons aromatiques déshydratés du commerce,
  • les jus de légumes et soupes du commerce.

Les aliments à limiter

Ces aliments du quotidien contiennent des quantités importantes de sel et doivent être limité à une à deux fois par semaine seulement.

  • le pain,
  • le fromage,
  • le vin (désolée, ça allait trop bien avec le pain et le fromage :p ).

Les aliments à privilégier

Ces aliments doivent former la base des repas de ton bébé :

  • les fruits et légumes, frais ou surgelés,
  • les pâtes,
  • le riz et autres céréales : quinoa, boulgour…
  • la viande, le poisson et les oeufs,
  • le lait, les yaourts, et fromage blanc,
  • les biscottes sans sel,
  • les légumineuses,
  • les produits destinés à l’alimentation des bébés, dont les normes sont très strictes en France : petits pots, compotes, biscuits (occasionnellement).

Retrouve ici une délicieuse recette de compote de pommes bébé pour une alimentation saine et sans sel.

Comment donner du goût sans sel?

Le goût du sel n’est pas inné mais appris. Les bébés ne percoivent pas le goût salé comme les adultes. Leurs papilles gustatives sont très sensibles. Un plat qui te parait fade ne sera pas perçu de cette manière par ton bébé.

Quand tu cuisines pour ton bébé, ne sale jamais ses plats. Si tu cuisines pour toute la famille, les adultes pourront ajouter du sel dans leur assiette. Tu peux saler l’eau de cuisson occasionnellement.

Choisis un mode de cuisson qui préserve les saveurs, comme la cuisson vapeur plutôt qu’une cuisson à l’eau.

Dès 6 mois, les repas de ton bébé s’enrichissent de nouvelles saveurs avec les épices et herbes aromatiques : persil, basilic, thym, coriandre, paprika, curcuma, curry… De nouvelles combinaisons s’offrent au palais de ton bébé.

Partage cet article avec une amie.

Le sel avant 1 an : ton bébé consomme-t-il trop de sel ?
Épingle-moi.
Partager l'article :
  •  
    3
    Partages
  • 2
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *