22 mai 2024
petit guide de la vitamine D pour bébé

Petit Guide de la Vitamine D pour Bébé

Vous vous posez des questions sur la vitamine D ? Pourquoi le médecin en a-t-il prescrit à votre bébé ? Comment obtient-on de la vitamine D ? Quels sont les apports recommandés ? Si nous n’avons pas encore trouvé le secret des nuits complètes, nous avons déniché des réponses à vos questions ! C’est parti pour un petit guide sur la vitamine D pour bébé.

Qu’est-ce que la vitamine D et comment est-elle synthétisée ?

La vitamine D, souvent surnommée la « vitamine du soleil », est une vitamine liposoluble essentielle à de nombreuses fonctions corporelles, notamment le maintien de la santé osseuse, le soutien du système immunitaire et la régulation du calcium et du phosphore dans le corps. Elle se distingue, car, contrairement à d’autres vitamines, elle est produite par notre corps en réponse à l’exposition à la lumière ultraviolette du soleil.

Le processus de synthèse de la vitamine D commence lorsque la peau est exposée aux rayons ultraviolets B (UVB) du soleil. Ces rayons UVB transforment une forme de cholestérol présente dans la peau en vitamine D3 (cholécalciférol). Une fois synthétisée, la vitamine D3 est ensuite transportée vers le foie, puis les reins, où elle est convertie en sa forme active, le calcitriol. C’est cette forme active qui est utilisée par l’organisme pour accomplir ses fonctions vitales.

Pourquoi la vitamine D est-elle essentielle pour les bébés ?

Impliquée dans plusieurs fonctions biologiques, la vitamine D joue un rôle essentiel dans la croissance des enfants.

La vitamine D est indispensable à la formation et au renforcement des os et des dents des bébés. Elle favorise l’absorption du calcium et du phosphore dans l’intestin, des minéraux essentiels qui contribuent à la densité et à la solidité osseuse. Une carence en vitamine D peut conduire à des maladies telles que le rachitisme, qui a presque totalement disparu dans les pays développés.

La vitamine D soutient également le système immunitaire des bébés. Elle participe à la modulation de la réponse immunitaire, aidant à renforcer les défenses naturelles de l’organisme contre les infections et les maladies. Un apport adéquat en vitamine D contribue à réduire la vulnérabilité des bébés aux infections courantes et à favoriser une réponse immunitaire saine.

sources vitamine D

Comment les bébés peuvent-ils obtenir de la vitamine D ?

L’exposition au soleil

Il est souvent recommandé de passer environ 30 minutes par jour au soleil, les bras et le visage découverts, pour obtenir la dose quotidienne recommandée de vitamine D. C’est mission impossible pour les bébés.

La durée nécessaire d’exposition au soleil varie considérablement en fonction de la pigmentation de la peau, de l’âge, de l’emplacement géographique et de l’heure de la journée. Les personnes à la peau claire ont besoin de moins de temps, tandis que celles à la peau foncée nécessitent une exposition plus prolongée en raison de la mélanine, qui agit comme un écran solaire naturel. De plus, il est déconseillé d’exposer les bébés au soleil. Les jeunes enfants doivent être protégés par de la crème solaire, qui ralentit la production de vitamine D.

L’exposition au soleil ne suffit donc pas à combler les besoins en vitamine D des bébés.

L’alimentation

La quantité de vitamine D présente naturellement dans l’alimentation est faible.

L’idée d’intégrer des aliments riches en vitamine D au menu de votre enfant peut sembler attrayante. Cependant, ces sources alimentaires sont limitées et ne sont pas toujours au goût des plus jeunes : poissons gras comme le saumon, le thon et le maquereau, les champignons, le jaune d’œuf…

Les produits laitiers sont parfois enrichis en vitamine D, ce qui est signalé sur l’emballage. La vitamine D aide à l’absorption du calcium contenu dans les produits laitiers.

Le lait

Il faut différencier les laits infantiles du lait maternel.

Les laits infantiles disponibles dans le commerce contiennent de la vitamine D. Les nourrissons reçoivent une dose quotidienne de vitamine D via le lait infantile, qui doit être complété par un apport supplémentaire.

Le lait maternel contient très peu de vitamine D. La plupart des mères allaitantes sont elles-mêmes carencées. La Leche League a analysé une étude montrant qu’il est possible d’augmenter la concentration de vitamine D dans le lait maternel en augmentant l’apport de la mère. Mais cette méthode comporte un risque de surdosage chez la mère. Un suivi par un professionnel de la santé est indispensable pour déterminer le bon équilibre, afin d’assurer à la fois la santé de la mère et un apport optimal pour le nourrisson.

Quels sont les apports recommandés en vitamine D ?

L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire recommande les apports suivants, en alignement avec les recommandations européennes :

  • Entre 0 et 2 ans : 400 à 800 UI par jour de vitamine D, que l’enfant soit allaité au sein ou au lait infantile.
  • Entre 2 et 18 ans, en l’absence de facteur de risque : 400 à 800 UI par jour de vitamine D. La supplémentation quotidienne peut être remplacée par une ampoule de vitamine D de 50 000 UI tous les trimestres, ou une ampoule de 80 000 à 100 000 UI en entrée et sortie d’hiver.
  • Entre 2 et 18 ans, en présence de facteur de risque (obésité, peau noire, absence d’exposition solaire, régime végan) : 800 à 1600 UI par jour de vitamine D. La supplémentation quotidienne peut être remplacée par une ampoule de vitamine D de 50 000 UI toutes les six semaines, ou une ampoule de 80 000 à 100 000 UI tous les trimestres.

Le médecin de votre enfant vous conseille et vous prescrit la vitamine D la plus adaptée à votre bébé.

vitamine D médecin

Comment choisir un supplément de vitamine D pour mon bébé ?

Pour garantir une supplémentation sûre et efficace, il est recommandé de privilégier les médicaments ayant reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM), prescrits par un médecin et accompagnés d’une notice claire pour guider l’usage quotidien. Les produits comme Adrigyl, Deltius et ZymaD sont spécifiquement formulés pour les nourrissons et sont disponibles sous forme de gouttes. L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) déconseille l’utilisation de compléments alimentaires à la place des médicaments.

Pour ceux qui sont préoccupés par les excipients utilisés dans les médicaments, l’ANSM assure qu’il n’y a pas de problèmes sérieux de sécurité. Bien que certains puissent hésiter à utiliser l’Adrigyl en raison de la présence de saccharine ou de BHT, des alternatives comme Deltius et ZymaD sont exemptes de ces ingrédients et sont considérées comme sûres, assure l’association de consommateurs Que Choisir, dans son article consacré à la vitamine D chez les nourrissons.

Y a-t-il des risques associés à un excès de vitamine D ?

Oui, un excès peut entraîner une toxicité, avec des symptômes tels que perte d’appétit, nausée, vomissements, faiblesse, et des problèmes plus graves comme l’hypercalcémie, excès de calcium dans le sang pouvant endommager les organes. Plusieurs incidents ont été signalés ces dernières années. C’est pourquoi l’ANSES rappelle de privilégier les médicaments plutôt que des compléments alimentaires et de suivre les recommandations de dosage. Cette maman raconte qu’elle a failli tuer son bébé après avoir donné un complément trop dosé en vitamine D, acheté sur Internet sur les conseils de la chiropraticienne de la famille.

En conclusion, l’administration de vitamine D est un élément central dans l’arsenal des soins que vous prodiguez à votre petit. Cette vitamine joue un rôle incomparable dans la croissance osseuse, la solidité des dents et le renforcement du système immunitaire de votre bébé. Étant donné que la vitamine D obtenue à partir de l’exposition au soleil est insuffisante, la supplémentation s’avère nécessaire et bénéfique.

La prescription de vitamine D fait partie des premières ordonnances que reçoivent les jeunes parents lors des premiers rendez-vous postnatals. Pensez donc chaque jour aux gouttes de vitamine D ! Le matin lors du premier changement de la couche par exemple 🙂

Et vous, chers parents, comment gérez-vous la supplémentation en vitamine D de votre petit ? Avez-vous des astuces ou des conseils à partager ?

2 réflexions sur « Petit Guide de la Vitamine D pour Bébé »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *