13 avril 2024

L’alimentation de bébé : ce que tout parent devrait savoir

La parentalité est une aventure merveilleuse, mais parfois souvent déroutante ! Les bébés ne sont pas livrés avec un manuel d’instructions et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi toutes les recommandations et les conseils bien intentionnés de la Taty Jeannette, surtout en ce qui concerne l’alimentation. Pourtant, l’alimentation de bébé joue un rôle essentiel dans son développement physique, mais aussi dans son rapport à la nourriture pour les années à venir. C’est une période excitante qui marque une des premières grandes étapes de son autonomie. Bébé grandit ! Retrouve dans cet article ce que tout jeune parent devrait savoir sur l’alimentation de bébé.

De 0 à 4 mois : du lait, rien que du lait !

Durant les quatre premiers mois de sa vie, un bébé se nourrit exclusivement de lait, maternel ou artificiel. Respecter cette période lactée est essentiel. Le système digestif du nourrisson n’est pas encore assez mature pour assimiler correctement des aliments solides. Commencer la diversification alimentaire avant l’âge de 4 mois révolus n’est donc pas recommandé sans avis médical. De la naissance jusqu’à 4 mois, les repas de bébé c’est du lait uniquement !

Durant cette période où les pleurs de bébé sont fréquents, Dominique nous explique pourquoi bébé pleure-t-il ?

Entre 4 et 6 mois : le début des purées

L’âge recommandé en France pour commencer à diversifier l’alimentation se situe entre 4 et 6 mois pour les bébés nés à terme et en bonne santé. À cet âge, les bébés commencent à développer les capacités digestives et motrices nécessaires pour manger et digérer des aliments autres que le lait. Cette période est optimale pour introduire de nouveaux aliments, y compris les plus allergènes pour limiter le risque d’allergie chez bébé. Entre 4 et 6 mois, bébé commence à se régaler de purées et compotes !

Retrouve les principales règles à suivre au début de la diversification :

  • Introduire un seul aliment à la fois pour faciliter l’identification des réactions allergiques et permettre à bébé de déguster la saveur de chaque aliment.
  • Commencer la diversification au déjeuner, un moment où bébé est généralement plus attentif et éveillé.
  • Varier les légumes chaque jour pour faire découvrir de nombreux goûts à bébé.
  • Servir des purées lisses, en privilégiant les légumes cuits à la vapeur pour préserver un maximum de nutriments.
  • Démarrer avec quelques cuillères et augmenter progressivement la quantité, suivant l’appétit de bébé.
  • L’introduction des compotes de fruits est possible en parallèle lors du goûter.

Les signes que bébé est prêt à débuter la diversification

Voici les signes à reconnaitre pour savoir si Bébé est prêt à commencer la diversification :

  • Il montre un intérêt en regardant manger les adultes et suit des yeux le mouvement de la cuillère.
  • Il se montre curieux envers le contenu des assiettes.
  • Pendant les repas, il mime la mastication.
  • Il soutient sa tête et peut la tourner pour faire « non » de la tête.
  • Il sait indiquer qu’il n’a plus faim, en repoussant le biberon par exemple.
  • Il ne semble plus rassasié par le lait uniquement.

Attention cependant si Bébé ne fait plus ses nuits, cela n’a généralement rien à voir avec la faim. Le sommeil évolue constamment entre la naissance et 5-6 ans, avant de se stabiliser. Vers 4 mois notamment il y a une « régression », qui est en réalité une évolution naturelle du sommeil, avec des cycles qui commencent à se rapprocher de ceux des adultes. N’hésite à consulter cet article Stop aux idées reçues sur le sommeil de bébé.

À partir de 6 mois : vers les morceaux

À partir de 6 mois, commence la prochaine étape dans le voyage alimentaire de bébé : l’introduction progressive de nouvelles textures. Trois méthodes existent pour l’introduction des morceaux :

  1. En diversification classique, la texture des purées est progressivement ajustée : de très lisse à plus épaisse, puis moulinée, avant de finalement introduire de petits morceaux.
  2. La Diversification Menée par l’Enfant (DME) ou diversification autonome est une méthode permettant à bébé de découvrir les aliments sous leur forme solide, en gros morceaux assez mous, approximativement de la taille de son poing, comme de la banane ou des frites de courgettes. Pour la sécurité de bébé, il est indispensable qu’il puisse se tenir assis seul le temps d’un repas, et porte seul les aliments à la bouche.
  3. L’approche mixte combine la DME avec la diversification classique.

Les morceaux : même pas peur !

L’introduction des morceaux dans l’alimentation de bébé est une étape majeure qui suscite souvent de l’anxiété chez les parents, à cause de la peur de l’étouffement. Ces conseils t’aideront à aborder cette phase en toute sérénité :

  • Assure-toi que ton enfant soit capable de tenir assis sans aide pendant les repas et qu’il ait atteint l’âge de 6 mois révolus.
  • Évite les aliments présentant un haut risque d’étouffement, comme ceux de petite taille, ronds ou durs.
  • Si tu es un parent très stressé, l’intégration de petits morceaux fondants dans les purées sera plus facile que la DME. Ces morceaux s’intègrent facilement à l’alimentation de bébé et aident à développer sa capacité à mâcher sans présenter un risque élevé d’étouffement.
  • Se former aux premiers secours pour connaitre les gestes d’urgence à effectuer en cas de fausse route offre une confiance et une sécurité supplémentaire. Ces compétences peuvent servir à tout âge et dans de nombreuses situations !


La diversification alimentaire est une étape importante dans le développement de Bébé. Si ton bébé débute la diversification, je t’invite à consulter la page « Commencer la diversification ». De plus, n’hésite pas explorer les autres sections du blog pour d’autres conseils et des recettes adaptées dès 4-6 mois !

Je suis ravie de publier cet article pour participer à l’événement interblogueurs « Parent débutant, tout ce que vous voudriez savoir », organisé par Dominique du blog Défi de Parent. Cet événement unique rassemble des blogueurs passionnés par la parentalité autour d’un objectif commun : partager connaissances et expériences pour booster le bien-être des parents, des bébés et des enfants.

Une réflexion sur « L’alimentation de bébé : ce que tout parent devrait savoir »

  1. Merci beaucoup Marion pour ta participation !
    En effet, c’est vraiment primordial de transmettre ces informations aux parents pour plus de sérénité autour de l’alimentation de leur bébé / enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *