Une méthode simple pour nourrir ton bébé lors d’une poussée dentaire

Une méthode simple pour nourrir ton bébé lors d’une poussée dentaire

Ton tout petit bave comme un escargot? Ses gencives sont gonflées et douloureuses? Il mordille tout ce qui passe à sa portée, est aussi aimable qu’un gardien de prison et ne mange plus? Ton bébé traverse probablement une phase de poussée dentaire. Malgré tes efforts, il refuse tout net les bons petits plats que tu lui prépare, l’ingrat. Voici une méthode simple pour nourrir ton bébé pendant les périodes de poussées dentaires.

Quand poussée dentaire rime avec perte d’appétit

Voir que son bébé ne se mange pas est toujours source d’angoisse pour les parents. Se nourrir fait partie des besoins primaires d’un individu. En tant que parent, nous sommes responsables de satisfaire ce besoin chez notre enfant. Alors quand il boude son assiette, on s’inquiète, c’est normal
Une perte d’appétit est fréquente lors d’une poussée dentaire. Sur 3506 enfants d’une méta-étude de 2016, 37,03% ont eu une perte d’appétit lors d’une poussée dentaire. La perte d’appétit est causée par l’inflammation autour des futures dents de lait. L’éruption des dents temporaires est douloureuse chez certains bébés. Les gencives inflammées les gênent pour manger. Les goûts changent. Ton bébé va se tourner vers des aliments « réconfort » et préférer ceux qui le soulagent.

Ma méthode pour faire manger ton bébé

Pour traverser cette phase, j’ai utilisé une méthode simple avec mes enfants. Pas de miracle, mais de l’observation et de la patience en attendant que l’appétit revienne. 🙂 
Suis simplement ces trois étapes :

  1. Observe les aliments que ton bébé mange.
  2. Lâche prise sur l’alimentation.
  3. Propose plus d’aliments appréciés par ton bébé.
Épingle-moi.

#1 J’observe ce que mon bébé mange

Tu va noter ce que tu donnes à manger à ton bébé dans un journal de diversification. Un journal de diversification est aussi très utile pour déceler d’éventuelles allergies. Notre cerveau déjà surchargé d’informations ne peut pas se souvenir de tous les aliments proposés à bébé. 
Pour créer un journal de diversification, ouvre un document sur ton ordinateur ou une note sur votre Smartphone. (J’utilise le logiciel Evernote, qui se souvient de tout à ma place.) Si tu préfères le format papier, tu peux utiliser un cahier dédié pour ton journal de diversification. 
Inscris la date et l’heure, les aliments proposés à ton bébé. Après chaque repas, note la réaction de ton bébé : il a mangé : tout, un peu, rien.

#2 Je lâche prise sur les repas

Si ton bébé a mal lorsqu’il mange certains aliments, il va naturellement les refuser. Ton bébé privilégie instinctivement une nourriture qui l’apaise. Alors tant pis s’il ne mange pas sa purée de légumes sur le repas de midi ou s’il boude sa ration de protéines pendant quelques jours. L’équilibre alimentaire se joue en effet sur le long terme. Manger varié et équilibré est important mais privilégier une poignée d’aliments lors d’une période douloureuse est normal. Les bonnes habitudes reviendront rapidement.

C’est le moment de lâcher-prise sur les repas et les quantités ingérées par ton bébé pour te mettre à son écoute. Fais confiance à ton bébé et fais-toi confiance. Tu es la personne qui connait le mieux ton enfant. Lors d’une poussée dentaire, ton bébé va manger de préférence ce qui le soulage, écoute-le. Il sait te dire ce dont il a besoin.

#3 Je propose plus d’aliments du même type

Après quelques repas, tu pourras répondre à ces trois questions concernant ton bébé :

  • Est-ce qu’il préfère boire son lait ou manger des solides ?
  • Est-ce qu’il préfère les aliments froids ou chauds ?
  • Est-ce qu’il préfère les morceaux ou les textures lisses ?

Il te suffit de suivre les envies de votre bébé (en évitant les aliments trop salés, trop sucrés, comme d’habitude). 
Reprends les réponses aux trois questions ci-dessus, et privilégie les aliments du même type :

  • lait ou solides ?
  • froid ou chaud ?
  • morceaux ou purée ?

Tu aura peut-être l’occasion d’essayer de nouvelles recettes lors de la poussée dentaire, comme avec une purée froide (de betterave ou de petits pois par exemple), ou d’essayer de nouveaux fruits en morceaux (pastèque, melon, en t’adaptant aux capacités de mastication de ton enfant).

Les aliments préférés des bébés

Bien que chaque enfant soit unique et choisisse parfois les aliments auxquels on s’attend le moins, j’ai remarqué que l’alimentation des bébés en période de poussée dentaire est souvent la même. Je parle de mon expérience de maman et de dentiste.

Le lait arrive en tête des aliments « réconfort ». Téter au sein ou boire au biberon sont toutes deux des habitudes très réconfortantes pour l’enfant.Boire du lait demande peu d’efforts et permet à ton enfant de s’hydrater tout en se nourrissant. Il est donc fréquent qu’un bébé privilégie le lait, cette nourriture qu’il connait depuis toujours et qui le rassure.

Le froid est un antalgique connu et efficace lors des poussées dentaires et de nombreux bébés se tournent vers les aliments sortant du réfrigérateur ou du congélateur durant cette période : yaourts, compotes, fruits frais, glaces maison.

Après la poussée dentaire, tu devrais voir apparaître… une dent bien évidemment 🙂 Et hop, il ne te reste plus qu’à investir dans une belle brosse à dents.

Partage cet article avec un-e ami-e qui a un bébé qui bave ;p

Épingle-moi.
Partager l'article :
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *